OK
“L’épopée du déchet” : un documentaire produit par Image de ville en cours de réalisation
homo-detritus

En coproduction avec la Communauté du Pays d’Aix, la Région Paca, l’Ademe Paca, Durance Granulats.

Réalisé par Marielle Gros et Bruno Jourdan – Image de ville

 

L’activité humaine est productrice de déchets. Avec l’apparition de l’agriculture et le développement des villes, il ne cesse d’augmenter tout en jouant son rôle de matière recyclable.

Depuis la période industrielle, et avec l’avènement de la société de consommation, il a envahi notre planète et représente aujourd’hui un danger écologique majeur.
Tri sélectif, incinérateurs et centre d’enfouissement tentent d’apporter les réponses technologiques, mais que nous racontent les déchets d’hier et d’aujourd’hui sur notre civilisation, nos comportements individuels et collectifs ?
Recyclages, économie circulaire, nouvelles valeurs énergétiques, le déchet tente de trouver un nouveau statut dans une société plus responsable de son environnement. 
En a t-on fini pour autant avec les trafics, les pollutions en tout genre, l’envoi de nos déchets dans «les pays poubelles» et toutes les conséquences qui en résultent à l’échelle de la planète ?

 

Une première esquisse d’une durée de 15 min. a été présentée au cours des Journées du film sur l’environnement 2014.

Un nouvel épisode d’une durée de 20 min. a été projeté à Vitrolles – Théâtre Fontblanche, en octobre 2015, sous le titre Halte au gaspillage alimentaire.

Deux montages courts seront projetés dans le cadre de l’exposition sur l’économie des déchets au MuCEM (Vies d’ordures du 22 mars au 14 août 2017) : l’interview de Pierre Godard, éboueur-écrivain, sur l’histoire des poubelles à Marseille : Du Passares au conteneur, la collecte des ordures à Marseille (4 min.), et un montage d’images avant/après sur la plus grande décharge illégale d’Europe, à Entressen dans la Crau, fermée en 2010, en parallèle de l’ouverture de l’incinérateur de Fos : Un siècle à ciel ouvert : la grande décharge de Marseille à Entrassen (5 min.).

Le montage définitif du film devrait être achevé et présenté pendant la durée de l’exposition et en lien avec elle.