OK
Les Correspondances méditerranéennes, une création cinématographique inédite
quartier Delcour, Alger

Des cinéastes et des architectes dialoguent sur la ville méditerranéenne, à partir de lettres-films qu’ils réalisent et s’échangent. Ces Correspondances, produites par Image de ville dans le cadre de Marseille Provence 2013, seront ensuite réunies et présentées sous la forme d’une Exposition de cinéma.

 

Deux Correspondances sont actuellement en cours.

 

Correspondance # 1

Elle réunit le cinéaste Mohamed Lahkdar Tati et l’architecte – urbaniste Nicolas Michelin.

Le cinéaste a séjourné à Alger durant la première quinzaine du mois de mars 2013 pour réaliser une première « lettre – film ». Depuis la rue Didouche, il questionne la rue comme espace social de rencontre, en révèle sa rythmique, interroge ses possibles particularités méditerranéennes.

Cette « lettre – film » a été présentée à l’architecte Nicolas Michelin qui a immédiatement décidé de s’engager dans le projet et de répondre au cinéaste. Il a tourné fin octobre 2013 sa première « lettre – film ».

L’un et l’autre se sont rencontrés à Aix-en-Provence, à l’occasion de l’édition 2013 du festival Image de ville. Elle était l’occasion de dévoiler le projet en présentant la première Correspondance et les deux premières « lettres – films ».

 

Début mai 2014, Nicolas Michelin recevait la deuxième « lettre – film » de Mohamed Lahkdar Tati.

 

 

 

Correspondance # 2

Le vidéaste Christian Barani et son frère l’architecte Marc Barani, dans le prolongement de leur collaboration à l’occasion d’Agora 2012 / Bordeaux, ont décidé de s’engager ensemble pour une Correspondance.

Christian Barani, lors d’un séjour au début de l’année 2014 à Beyrouth pour le tournage de son prochain film, a tourné une première « lettre – film » destinée à l’architecte.

 

Le 13 juillet 2014, l’architecte recevait la première « lettre – film » du cinéaste.

Début juin 2015, le vidéaste reçoit la première « lettre – film » de l’architecte.



Invité(s)